Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.
  1. Valoris Immobilier
  2. > Nos actualités immobilières
  3. >Jamais les Français n’avaient acheté autant de logements depuis l’an 2000 !

Jamais les Français n’avaient acheté autant de logements depuis l’an 2000 !

Publié le 30/08/2021

Entre fin mai 2020 et fin mai 2021, le nombre de transactions immobilières signées par un notaire a en effet dépassé son plus haut depuis l’an 2000, soit 1 130 000 transactions signées en 12 mois. Un record légèrement aidé par le fait que de nombreuses transactions ont été reportées en raison des conditions sanitaires. Les notaires ont en effet dû repousser nombre de transactions pendant la période de confinement, créant ainsi une explosion du nombre de signatures au mois de mai 2021. Cependant, les notaires ayant participé à l’étude sont formels : ce report des transactions est loin d’être la seule explication. Pour eux, les chiffres traduisent “avant tout” le dynamisme du marché immobilier sur toute la période. “Si le nombre de transactions augmente, c’est au profit d’une nouvelle typologie de biens et vers des zones géographiques qui s’éloignent des grandes villes”, rapportent les auteurs de l’étude.

 

Ce nombre de transactions record est d’autant plus impressionnant qu’il vient pulvériser les chiffres de l’année 2029, considérée jusqu’ici comme l’année la plus dynamique pour le marché immobilier, et qui n’avait compté “que” 1.067.000 ventes. L’année 202 avait elle vu son nombre de transactions plafonner à 1 024 000 transactions. 

 

Les taux restent au plus bas et permettent d’emprunter davantage, malgré le fait que les conditions bancaires se durcissent. Les investisseurs ont donc largement profité de l’occasion, ce qui a eu pour effet de faire littéralement exploser les prix à travers tout le pays. Certaines régions ont bien évidemment été plus touchées que d’autres, notamment la Nouvelle-Aquitaine qui semble ne plus vouloir s’arrêter.

 

L’heure est aux investissements situés en périphérie des villes ou loin de celles-ci, afin d’obtenir des prix plus abordables pour des logements de dimensions plus importantes. Une tendance accentuée par l'essor du télétravail qui permet à de nombreux salariés de ne plus avoir à se déplacer sur leur lieu de travail. C’est ainsi que les villes de petite et moyenne taille sont devenues bien plus attractives qu’auparavant. Il ne reste plus qu’à savoir si ce mouvement va continuer après la crise, mais il semblerait qu’il aille solidement dans ce sens.